Expositions

Line of Flight : Zineb Sedira

Publié le : 19/09/2017 - Sortir


Du 28 septembre au 18 novembre 2017
Kulte Gallery

Vernissage le 27 septembre 2017, à 19 heures.



"Line of Flight" est le premier solo show de Zineb Sedira au Maroc.
Par les moyens d’une recherche quasi-ethnographique, et au gré de courses et de lâchés de pigeons saisonniers, "Line of Flight" est un projet de recherche qui explore des questionnements continus et récurrents dans le travail de l’artiste : le rapport au “chez-soi”, la rupture du sujet avec son territoire d’origine, la déterritorialisation ou les problématiques de transmission et de communication, autant d’invitations à réfléchir et à penser l’histoire personnelle ou politique des trajectoires et des mouvements directionnels humains. C’est ainsi que la figure du homing pigeon, largement célébrée dans la poésie, littérature,  instrument séculaire de communication entre les humains par temps de guerre ou de paix,  devient symbole prétexte, invitation à retrouver et à créer de nouveaux espaces de liberté.(¹)

1. Le titre "Line of Flight" fait référence au concept philosophique de ligne de fuite tel que pensé et développé par Gilles Deleuze & Félix Guattari. La ligne de fuite exprime l’inachèvement, le mouvement, et plus largement la figure de ce qui est en devenir. Elle est précisément ce qui permet de retrouver la liberté.

Zineb Sedira vit et travaille à Londres. Elle est la fondatrice de aria (artist residency in algiers), un programme de résidence destiné à soutenir la scène algerienne contemporaine à travers les collaborations entre artistes et curateurs internationaux.

L’œuvre de Zineb Sedira est l’équivalent d’un récit existentiel mis en forme aux moyens de narrations en étroite relation avec sa culture méditerranéenne et européenne. C’est le récit de déracinements géographiques et culturels — le sien, celui de ses proches, celui des humains dont elle se sent solidaire. De l’autobiographique à l’universel, Zineb Sedira a fait des questions de mobilité, de mémoire et de transmission, les thèmes centraux de son œuvre dont la grammaire puise dans les langages de la fiction, du documentaire, de l’archive ou de la poésie. Sa pratique diversifiée associe la photographie, la vidéo, et l’installation et, depuis peu, la sculpture, médiums qu’elle met au service d’un discours engagé et sans déploration sur le destin du migrant contemporain, le passage de la mémoire, la quête identitaire.