ACTU & SOCIÉTÉ

Prix d’Art Henrike Grohs 2020

Publié le : 17/12/2019 - Sortir // Goethe-Institut


Le Prix d’Art Henrike Grohs est un prix d’art biennal itinérant conçu par le Goethe-Institut et la famille Grohs à la mémoire de l’ancienne Directrice du Goethe-Institut à Abidjan, Henrike Grohs.
Le Prix est décerné tous les deux ans à un artiste ou un collectif d’artistes vivant et travaillant sur le continent africain, et qui exerce dans les arts plastiques.



L’appel à candidatures pour la 2ème édition du Prix d’Art Henrike Grohs a fermé le 15 novembre 2019.  Plus de 400 demandes ont été reçues de 28 pays à travers le continent.
Le comité de sélection, qui est composé de Nkule Mabaso (Conservateur des Galeries Michaelis, Afrique du Sud), d’Yves Makongo (Directeur de project à Doual'art, Cameroun) et de Serubiri Moses (Conservateur indépendant, Ouganda), a sélectionné les 20 artistes suivants :
 
Abdessamad El Montassir (Maroc)
Akwasi Bediako Afrane (Ghana)
Anderu Immaculate Mali a.k.a Immy Mali (Ouganda)
Aurelie Djiena (Cameroun)
Christopher Nelson Obuh (Nigéria)
Eva Diallo (Sénégal/Suisse)
Francois Knoetze (Afrique du Sud)
Ivy Brandie Chemutai Ng'ok (Kenya)
Jackie Karuti (Kenya)
Kitso Lelliott (Botswana/Afrique du Sud)
Michael Soi (Kenya) Misheck Masamvu (Zimbabwe)
Oupa Sibeko (Afrique du Sud)
Patrick Bongoy (RDC/Afrique du Sud)
Rehema Chachage (Tanzanie)
Sabelo Mlangeni (Afrique du Sud)
Stacey Gillian Abe (Ouganda)
Syowia Kyambi (Kenya)
Thenjiwe Niki Nkosi (Afrique du Sud/Etats-Unis)
Va-Bene Elikem Kofi Fiatsi (Ghana)
 
Le prix principal sera décerné par un jury international lors d’une cérémonie durant la Biennale de l’Art Africain Contemporain – Dak’Art en mai 2020. L’artiste ou collectif d’artistes lauréat recevra un prix en espèce de €20 000. Deux artistes ou collectifs seront sélectionnés comme deuxièmes lauréats et recevront un prix en espèces de €5 000 chacun.
 
C’est l’artiste multidisciplinaire camerounais Em’kal Eyongakpa qui a reçu le prix inaugural en 2018, suite à la décision du Jury composé de Koyo Kouoh (Directeur artistique de RAW Material Company, à Dakar), de Laurence Bonvin (artiste et représentante de la famille Grohs, à Berlin), Raphael Chikukwa (Conservateur en chef de la Galerie national du Zimbabwe, à Harare) et de Simon Njami (Conservateur à Paris).
 
Pour plus de renseignements, consultez : www.henrikegrohsartaward.africa ou envoyez un e-mail à info@henrikegrohsartaward.africa.
 
Henrike Grohs
Henrike Grohs a étudié l’ethnologie et a été Directrice du Goethe-Institut à Abidjan de 2013 à 2016. Elle a cofondé le projet intitulé Next - Intercultural Projects à la Haus der Kulturen der Welt à Berlin.
De 2002 à 2009, elle a travaillé comme Chef de projet dans le cadre du programme d’éducation de l’Orchestre Philharmonique de Berlin.
En 2009, elle a été nommée Conseillère en Culture et développement au Goethe-Institut d’Afrique du Sud. Henrike Grohs est décédée en mars 2013, victime d’une attaque terroriste en Côte d’Ivoire, avec dix-sept autres personnes.
Elle avait 51 ans.
 
Le Goethe-Institut
Le Goethe-Institut, actif à travers le monde, est l’institut culturel de la République fédérale d’Allemagne. Il a pour but de promouvoir l’étude de la langue allemande à l’étranger et d’encourager l’échange culturel international. Aujourd’hui, l’Institut est représenté dans 98 pays et a un personnel de quelques 3 300 employés. Il contribue grandement à la promotion d’artistes, d’idées et d’œuvres artistiques. Apporter un soutien aux scènes culturelles locales et renforcer le dialogue panafricain à travers les arts font partie de sa mission sur le continent africain, où il dirige 19 instituts situés à Abidjan, Accra, Addis Abeba, Alexandria, Cairo, Casablanca, Dakar, Dar es Salaam, Johannesburg, Khartoum, Kigali, Lagos, Lomé, Luanda, Nairobi, Rabat, Tunis, Windhoek et Yaoundé, des bureaux de liaison situés à Algiers, Kinshasa et Ouagadougou, ainsi que des associations culturelles situées à Antananarivo, Bamako, Cape Town, Harare, Kampala et Maputo.