ACTU & SOCIÉTÉ

La rencontre Coup de Coeur : Monia Rizkallah

Publié le : 16/07/2018 - Sortir


Le 13 juillet 2018 s’est clôturé El Akademia Masterclass 2018 par un concert qui restera dans les mémoires. Une nuit magique sur l’esplanade de la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc. On s’y attendait avec l’entretien que nous avait accordé Monia Rizkallah, la violoniste virtuose et fondatrice du projet.



Enfin tu as réussi ton rêve, le projet Akademia !
Comment est née l'idée et dans quelles circonstances ?

Durant mes études de violon, j’ai eu la chance immense de rencontrer des Maîtres qui ont cru en moi et qui m’ont prise sous leur aile.
Lorsque j’ai obtenu le poste de 1er chef d’attaque à l’Opéra de Berlin et que j’ai enseigné à l’académie du Deutsche Oper Berlin, le besoin de rendre un peu de cette chance à mon tour auprès de talents prometteurs s’est imposée à moi.
C’est comme cela que le programme El Akadémia masterclass est né ; j’ai réuni autour de moi une équipe de musiciens issus des plus grandes maisons d’opéras et d’orchestres, tous motivés par la même envie de transmettre et partager leur savoir.

Un mot sur la première édition qui s'est déroulée l'été dernier !
Ce fut incroyable ! Avec la coopération du Conservatoire National de Musique et d'Art Chorégraphique de Rabat (CNMAC) et de son directeur M. Tamim, nous avons accueilli 5 fois plus d’étudiants qu’attendu venus de tout le Maroc, avec une farouche envie d’apprendre, de partager et de progresser.
Cette énergie fabuleuse m’a profondément marquée. D’ailleurs, le public venu écouter le concert de clôture de l’orchestre des jeunes ainsi créé ne s’y est pas trompé. Nous avons fait salle comble, les jeunes talents ont été ovationnés de longues minutes. Ce succès m’a déterminée à renouveler cette année encore les El Akademia masterclass.

Comment se présente la prochaine cuvée ?
Cette année, l’équipe El Akademia sera composée de 4 coachs tous solistes au Deutsche Oper Berlin. 4 masterclass intensives seront dispensées pendant 10 jours pour les violons, violoncelles, cuivres et ensemble d’orchestre incluant en plus les flûtes et les percussions. Le 13 juillet à 19h30, un grand concert gratuit sera donné avec un programme exigeant, varié et festif !
Je suis très fière de la création de cet orchestre des jeunes qui met en lumière tout le talent de la jeunesse marocaine. Je vous invite tous à venir les découvrir !
L’année dernière le concert a eu un très grand succès. L’auditorium de la BNRM contenait difficilement les mélomanes ! Ne serait-il pas plus judicieux de l’organiser cette année par exemple au Théâtre National Mohammed V ?
C’est exact, le public venu très nombreux lors de la première édition nous a conduits cette année à nous produire sur l’esplanade de la BNRM. Grâce notamment à la société BOSCH, l’ambassade d’Allemagne à Rabat et l’Institut Goethe qui ont œuvré pour que le concert en plein air puisse accueillir le plus grand nombre de spectateurs.