ZoomIn

La Galerie Fan-Dok

Publié le : 01/11/2015 - Sortir


Un lieu qui a du cran et qui souffre d’une délicieuse hyperactivité. Planté au coeur de l'agdal Fan-Dok occupe une place particulière dans le paysage Rbati. Parfait pour prendre le pouls d’une nouvelle génération qui résiste aux lois du marché avec un grand M.



On oublie parfois que l'offre artistique de la capitale ne s'arrête pas à la porte des musées et des galeries étatiques ou appartenant aux fondations de snobs. Loin de là. Rabat renferme des dizaines de galeries privées qui proposent des expositions accessibles à tous, gratuitement. Pas la peine d'avoir le portefeuille bien garni, des mocassins en croco et un bac +12 en théorie de l'art contemporain pour pouvoir pousser la porte de ces vitrines qui soutiennent des artistes de tous bords, de la star intersidérale au plus petit talent émergent.

Si vous cherchez un bon bol d’art frais, c’est par ici. Installée au coeur du quartier Agdal depuis 2005, la galerie Fan-Dok constitue l’un des rares écrins rbatis d’expressions qui organise des expositions par région, (le Nord, le Moyen atlas) et se propose de couvrir au fur et à mesure les différentes régions du Maroc. Elle présente aussi des expositions thématiques avec des artistes confirmés et des jeunes talents qu’elle révèle au public.
La galerie Fan-Dok retient ses artistes en se souciant non seulement du talent mais aussi de la qualité du travail et sa grande satisfaction est de voir les artistes qu’elle a présenté, rencontrer une reconnaissance nationale voir internationale (Bine-Bine, Yamou, Safaa Erruas, Youssef El Kahfaï, Hassan Echair, Tibari kantour, Amina Benbouchta pour ne citer que ceux là.) Les autres activités de la galerie concernent la conception et la réalisation d’accrochages, de collections d’art et d’expositions thématiques pour des organismes publics et privés.

Fan-Dok expose. Fan-Dok s'expose, surtout. Elle prend des risques comme un artiste, un mécène, un chef d'entreprise. Elle se jette dans le vide, dans le pari, dans la rue, elle s'y jette comme dans la vie. Il faut être fou, un peu, pour vivre sa vie et ses idées à ce point. Mais il faut surtout être quelqu'un. Fan-Dok ne peut pas être une chose.
Fan-Dok ressemble à l'humain. A quelques-uns du moins. Car Fan-Dok n'est pas une galerie, c'est un univers, qui prend la mesure de l'espace et du temps, et qui change nos vies en inventant la sienne. Elle a changé celle de Rabat et de ses habitants. Elle a changé celle de ses artistes. Celle de ses collectionneurs, souvent. Fan-Dok est un lieu d'interconnexions : de passages, de passeurs et de passants.

Hakima Lebbar, fondatrice et directrice de la galerie Fan-Dok - dont l'âme est artistique depuis probablement avant sa naissance - entend désormais promouvoir à Rabat, ville lumière et capitale Marocaine de la Culture, des artistes de tous les horizons et de toutes les générations, via ses propres choix éditoriaux.
Psychanalyste et passionnée d’art, Hakima a mené et mène toujours des travaux de réflexion sur les artistes et la création artistique. Chaque année, elle organise plusieurs expositions qui permettent de découvrir de nouveaux talents et d’acquérir des œuvres originales, avec l’ambition affichée de permettre à tout amateur d’y trouver son bonheur, quel que soient ses moyens. Et de réduire ainsi le fossé grandissant entre les collectionneurs et un marché en perpétuelle évolution, mais aussi en pleine expansion.